Disposer d’une belle déco intérieure ne suffit pas pour se sentir bien chez soi. Il ne faut pas négliger l’espace extérieur. Pour profiter du beau temps en été dans le confort, il n’y a rien de mieux qu’un beau paysage vert. Les plantes sont incontournables pour l’embellissement de sa terrasse ou de son jardin.

Dans ce dossier, nous allons vous proposer une idée de plante pour particulier. Il s’agit de la glycine. Ainsi, découvrez toutes les informations indispensables concernant cette plante !

Caractéristiques et usages de la glycine

La glycine désigne une merveilleuse plante grimpante considérée comme la plus vigoureuse. Du genre Wisteria, elle fait partie de la famille Fabaceae. La glycine puise son origine en Asie (Chine et Japon) et aux États-Unis. Elle se décline en plusieurs variétés comptant 10 espèces grimpantes.

Un grand nombre de jardiniers plébiscitent les glycines pour leur abondante floraison en grappes pendantes, qui sont en plus très parfumées. Les glycines permettent une déco de jardin réussie grâce à la déclinaison de leurs fleurs. En fonction de l’espèce, vous pourrez trouver sur le marché de la glycine à fleurs blanches, roses ou encore bleues. Sachez que les plus longues grappes peuvent atteindre près de 1,20 m de longueur.

Vous êtes libre d’utiliser la glycine pour habiller une palissade, décorer une allée, embellir une pergola, ou créer tout simplement un coin d’ombre naturelle dans votre jardin.

Conseils sur la plantation de la glycine

La culture de la glycine est peu exigeante. Il suffit juste du soleil, car la glycine apprécie le temps ensoleillé et un sol non calcaire, plutôt sec et garni de compost. La glycine se couvre de ses belles grappes pendantes et parfumées au printemps. Vous pourrez la cultiver tout au long de l’année quand il ne gèle pas, mais il est préférable de l’installer en terre en automne.

Côté emplacement, il faut privilégier un endroit sans vent parce que le souffle risque d’abîmer ses boutons floraux.

glycine

Comment procéder ?

Pour planter votre glycine, prévoyez un trou de plantation au pied du support. Il faut que ce trou soit deux fois plus grand que la motte à enterrer. Ensuite, veuillez placer la motte au milieu du trou en l’orientant vers son support. Puis, vous guiderez les premières tiges sur ce support. Comblez le trou au moyen d’un mélange de terre de jardin, de terreau ou de compost bien décomposé. Vous terminerez avec un bon arrosage.

À quoi faire attention ?

Étant une liane assez vigoureuse, la glycine nécessite qu’on l’apprivoise. En effet, avec les années, les tiges se transforment en bois. Ainsi, elles ont la capacité de déformer un support ou un pilier. Elles sont également capables de plier les barreaux d’une grille, ou pire encore, d’étouffer un arbre-hôte. C’est pourquoi il convient de miser sur un support assez robuste. À titre d’exemple, on peut citer un mur en pierre, une colonne en béton ou une pergola dotée d’une structure métallique.

En vue de maîtriser la vigueur des branches des glycines, il est conseillé de les tailler plusieurs fois par an. Plus vous taillez, mieux sera la floribondité de la plante. Cet entretien régulier permet également la limitation de la prolifération des rameaux latéraux.

Afin d’amplifier les senteurs et les couleurs dans votre jardin, n’hésitez pas à combiner la glycine et le chèvrefeuille. Vous pourrez installer votre glycine près d’un lieu de détente, de votre salon de jardin ou pourquoi pas au-dessus de la terrasse.