Après avoir rencontré un certain désamour à l’aube des années 50, les carreaux de ciment, créés à la fin du XIXe siècle, reviennent en force depuis quelques années. En Une des magazines, ils sont déclinés en une multitude de coloris et de graphismes. Mais, s’ils sont des atouts incontestables d’une décoration recherchée, ils n’en présentent pas moins quelques désagréments… Tour d’horizon de ses avantages et inconvénients.

carreaux de ciment

Le carreau esthétiquement vôtre !

 

Il est un fait indéniable : les carreaux de ciment sont devenus depuis deux ans les stars incontestées des intérieurs tendance. Et, cet engouement s’explique par leur capacité à s’adapter à toutes nos envies. En effet, ils savent mieux que quiconque styliser un espace grâce à la combinaison réussie de leurs motifs tantôt floraux, tantôt géométriques, voire unis ! Il y en a pour tous les goûts et tous les styles afin de décorer avec beaucoup d’élégance et de fantaisie chacun de nos lieux de vie.

 

Un endroit unique en carreaux de ciment

 

S’ils sont adaptables à tous les styles, passant ainsi aisément d’une pièce à l’autre, les carreaux de ciment portent toujours la même envie : faire de notre intérieur un espace unique qui ne ressemble à aucun autre et auquel rien ne ressemble ! Rares, en effet, sont les occasions de trouver une salle de bains décorée de manière identique à celle que nous venons de relooker. Une franche personnalité est donc l’autre clé du succès de ces revêtements de sol que l’on aime tant.

Des avantages qui ont un coût

 

Nous l’avons vu, les carreaux de ciment ont vraiment de sérieux arguments pour nous séduire. Et lorsque l’on déambule dans les rayons des magasins de décoration et de bricolage, le charme ne se dément pas. On se voit déjà apposer tel motif complexe sur notre crédence et tel autre sur le mur de notre future douche à l’italienne. On s’imagine créer un tapis en carreaux au milieu de notre salon. Mais, très vite, quand on fait les comptes, la note est salée ! Et, c’est bien le plus gros inconvénient de ce matériau artisanal : sa cherté. On ne le dira jamais assez, mais la beauté, la qualité, le savoir-faire artisanal ont un coût !

 

Un entretien particulier

 

Outre leur prix onéreux, il faut savoir que les carreaux de ciment ne sont pas des produits issus d’une cuisson, mais d’un lent séchage de pâte dans un moule intégrant leurs motifs. Ils sont donc poreux et nécessitent un traitement très particulier quelques jours après leur pose et même, bien après… Ainsi, après un lavage à l’eau chaude et avec un savon ne contenant aucun acide — savon de Marseille ou noir, par exemple —, il faudra appliquer après séchage deux couches d’un traitement hydrofuge et oléofuge. Il sera alors protégé contre les tâches d’eau, d’huile, de graisse, de café… durant 5 à 7 ans. Après, il faudra renouveler le traitement avec la même régularité. Quant à l’entretien quotidien, les produits ménagers utilisés devront absolument ne contenir aucune substance agressive comme l’acide.

carreaux de ciment

Des alternatives plutôt réussies

 

Si le coût et le traitement rebutent, rassurez-vous, il existe désormais de nombreuses alternatives aux vrais carreaux de ciment. Toutes permettent de jouir de leurs effets rétro chic et graphiques sans se ruiner et sans traitements particuliers. En effet, entre les vinyles, les moquettes, les stratifiés (en lames ou en dalles), les tapis, les dalles adhésives… les fabricants ont usé de toute leur imagination pour nous permettre de nous offrir une part du rêve que véhiculent ces carreaux au caractère si affirmé. Selon vos goûts et la pièce de destination, vous trouverez ainsi largement de quoi vous faire plaisir, tout en préservant votre budget.