La fibrillation ventriculaire est la principale cause des arrêts cardiaques. Pour ranimer une personne en arrêt cardiaque, il faut lui délivrer un choc électrique à travers la paroi du cœur pour l’arrêter un cours instant en espérant qu’il redémarre spontanément. L’appareil qui permet de le faire est appelé défibrillateur cardiaque. Ce dernier permet la resynchronisation de l’activité cardiaque. Voici les informations à connaitre absolument avant d’utiliser un défibrillateur cardiaque.

Les éléments du défibrillateur

Un défibrillateur cardiaque est constitué de plusieurs éléments : écran à cristaux liquide, haut-parleur, batterie,  boutons, électrodes de défibrillation autocollantes, paire de ciseaux, etc. C’est un appareil « intelligent » capable de délivrer des messages d’indication écrits et sonores. Un gel recouvre les électrodes de défibrillation autocollante. Cela facilite le passage du courant. Pour le choix de votre défibrillateur, faites appel à un professionnel.

Les étapes de son fonctionnement 

Le processus d’utilisation d’un défibrillateur cardiaque se fait en 5 étapes :

  • La mise en marche de l’appareil : Lorsque vous êtes témoin d’un arrêt cardiaque, il faut placer le défibrillateur sous l’oreille gauche de la victime, le sortir de sa housse de transport et l’allumer. Sa voix synthétique va s’activer pour vous indiquer la marche à suivre.
  • La préparation de la victime et la connexion des électrodes : la victime doit avoir la poitrine dénudée. Il faut aussi s’assurer que sa poitrine est sèche et qu’elle n’est pas trop velue. Les électrodes doivent être placées à des endroits précis du corps de la victime (l’un, sur le bord droit de son sternum et l’autre à environ 10 cm sous son aisselle gauche). Après cela, il ne vous reste plus qu’à connecter le câble au défibrillateur.
  • L’analyse du rythme cardiaque : Généralement, l’analyse se lance automatiquement. Mais sur certains modèles de défibrillateur il faut appuyer sur un bouton pour l’activer. Pendant ce processus, il faut s’éloigner de la victime et stopper tout geste de secours. Si l’état de la victime nécessite un choc électrique, le défibrillateur se chargera automatiquement à la fin de l’analyse.
  • Le choc électrique : Dans cette étape, il faut suivre pas à pas les recommandations de la machine high-tech.
  • L’extinction de l’appareil : Il est recommandé de laisser l’appareil en marche jusqu’à l’arrivée des secours même s’il indique qu’aucun choc n’est nécessaire.