Les pics de pollution sont aujourd’hui quelque chose qui revient assez souvent, trop souvent même. Nous avons donc conscience que nous respirons parfois, en ville, un air qui ne nous ne fait pas du bien. Des mesures sont prises par certaines municipalités, de façon à réduire le nombre de voitures ayant le droit de circuler, pour développer les réseaux de transports en commun et les locations de vélos et autres trottinettes électriques qui, eux, ne produisent pas de gaz polluants. Cela étant quand nous rentrons chez nous le soir, nous aimons pouvoir trouver un endroit propre, sain, et qui sente bon, afin de nous éloigner le plus possible de ce problème sociétal en plongeant dans notre petit confort.

De bonnes odeurs dans la maison

La maison c’est un endroit où les odeurs sont présentes, entre celles laissées par nos vêtements et nos chaussures, celles qui viennent de dehors et qui s’insinuent à l’intérieur quand les fenêtres et les portes sont ouvertes, mais aussi et surtout celles qui viennent de la cuisine. La cuisson de certains aliments est plus odorante et lorsque l’on est en action, couteau à la main et poêle sur le feu, on n’en prend pas forcément conscience. C’est a posteriori que l’on est content d’avoir chez soi des bâtons d’encens Nag Champa, que l’on va vite allumer afin de ne plus être entouré d’odeurs de cuisine. De plus on a la sensation, quand l’encens brûle, que l’air devient plus pur et qu’il est donc meilleur pour nos poumons. En tout cas, il l’est déjà pour nos nez.

Des saveurs multiples venues de loin

L’encens ce sont aussi des sensations d’ailleurs : souvent les parfums des bâtons d’encens nous font penser à d’autres pays, et nous plongent dans des idées de voyages aux confins de l’Inde ou de l’Himalaya. Il n’y a pas de mal à rêver un peu, lorsque l’on a envie de se détendre après une dure journée de travail. Alors s’asseoir confortablement, boire un thé parfumé environné d’odeurs saines et invitant à la rêverie, voilà une façon de se faire du bien.