Qu’est-ce que la diététique ?

L’histoire nous montre que la diététique a toujours évolué au cours des temps et qu’elle est aussi différente en fonction des cultures considérées. De ce fait, la conception de l’alimentation est multiple. Néanmoins, toutes les considérations diététiques s’efforcent de tenir compte des niveaux de connaissances acquises en matière de nutrition, ainsi que sur le processus de digestion de la nourriture absorbée par l’organisme. Avant les développements enregistrés dans le domaine de la chimie, on peut néanmoins observer certaines similarités entre les diététiques traditionnelles rencontrées dans les différents points du globe, qu’il s’agisse de celles ayant eu cours en Inde ou en Europe par exemple.

Ainsi, les diététiques anciennes comme celle chinoise, ou encore la diététique ayurvédique avancent que chaque individu doit consommer une nourriture adaptée à son tempérament. De plus, la prise d’aliments cuits est préférable à celle de nourritures crues, afin de les rendre plus facile à digérer. En règle générale, les éléments Terre, Eau, Feu et Air entraient en considération pour la détermination du caractère de chaque individu, mais aussi du type d’aliment qu’il doit consommer.

Il en est ainsi pour la diététique hippocratique pour lequel il existe quatre sortes de tempéraments : mélancolique, lymphatique, colérique et sanguin, se calquant sur les quatre éléments. D’autres éléments tels l’Ether, le Métal ou le Bois entrent également en jeu dans d’autres conceptions.

Mais pour ce qui est de la diététique issue des connaissances modernes, on peut constater qu’il en est autrement. Elle prend en compte les connaissances acquises sur le processus de digestion, ainsi que sur les propriétés des différents nutriments, pour suggérer le mode d’alimentation que chaque individu devrait adopter. Ceci pour toujours rester en forme et stabiliser son poids à une valeur se situant dans la normale.

Le fonctionnement de la diététique

La notion de diététique implique la consommation d’une alimentation saine et équilibrée, équitablement répartie tout au long de la journée. Ceci dans l’optique de toujours conserver sa santé. Quoi qu’il en soit, de nos jours, le terme tend à revêtir, à tort, une connotation péjorative. À l’énoncé du mot, des idées de régime, voire de restrictions viennent la plupart du temps à l’esprit. Comme quoi, pour manger sain, il faudrait se priver de la majorité des plats qu’on aime et ne manger que de la nourriture sans goût, le tout cuit à la vapeur et avec un minimum d’assaisonnement. Pourtant, en diététique, au de-là de l’aspect sanitaire, le plaisir de manger tient en parallèle une part d’importance dans les préoccupations.

En effet, pour qu’un repas soit réussi, tout en ayant apporté les nutriments et l’énergie nécessaire au corps, il faudrait aussi que l’individu ait pris du plaisir en le prenant. En s’arrangeant pour cuisiner selon ses goûts, la diététique enseigne donc qu’il est nécessaire de faire en sorte que le plat servi contienne en quantité convenable des apports en glucides, en lipides, en protéines, en oligo-éléments, en vitamines ainsi qu’en fibres. Sans oublier de boire de l’eau tout au long de la journée.

Mais dans une certaine mesure, on peut dire que la diététique est également un instrument efficace dans la prévention ou le traitement de certaines maladies telles le cancer du colon, le diabète, le cholestérol, ou encore les maladies cardio-vasculaires. Les règles de diététique préconisées par le médecin jouent ainsi un rôle de régulateur sur l’organisme du sujet. Les traitements médicamenteux ne seront mis en place qu’une fois qu’il est constaté que la diététique est insuffisante.

A l’époque actuelle où le phénomène de « mal-bouffe » prend de l’ampleur et le nombre de personnes en surpoids va en grandissant, la diététique vient aussi à la rescousse pour nous dire qu’il faut éviter de manger trop sucré, trop salé ou trop gras. De même, pour une alimentation adéquate, il est nécessaire de prendre son temps, de se faire plaisir, de mâcher convenablement et ne pas prendre son repas à la va vite.

A noter que, pour ceux qui ont des problèmes de poids et d’alimentation, la consultation de professionnels en la matière est recommandé. Ainsi, afin d’obtenir les meilleurs conseils en matière d’alimentation, on peut s’adresser soit à un diététicien qui est une personne ayant spécialement poursuivi des études dans ce sens sans être un médecin, soit un nutritionniste, qui lui est un médecin spécialisé dans le domaine de la nutrition.