Comment fonctionne le marché du gaz naturel ?

Le prix du gaz est tributaire pour une bonne part du fonctionnement du marché, ce qui renvoie du coup vers des notions comme la production, l’acheminement, le stockage, la fluctuation et la tarification. En effet, ces dernières permettent de mieux comprendre les variations de prix qui se traduisent sur les factures, car avant même l’intervention du distributeur de gaz, c’est tout un processus qui est en marche. Zoom sur le fonctionnement du marché du gaz naturel.

De la production jusqu’à la fourniture du gaz

La production du gaz se fait en remontant les hydrocarbures se trouvant dans le sous-sol vers la surface. Pour y parvenir, on se sert d’un nombre important de forages. Il est à noter à ce niveau qu’un gisement s’étend généralement sur plusieurs kilomètres et un puits traditionnel qu’il soit vertical ou faiblement dévié ne draine l’énergie que sur une distance radiale de quelques dizaines de mètres.

Cela dit, en France, Total reste le principal opérateur dans la production du gaz naturel. Mais, la production nationale ne représente qu’une infime partie de la consommation à l’intérieur du pays, car l’essentiel des activités d’exploration se fait à l’étranger. Le gaz est alors transporté de l’étranger en France par gazoducs ou par méthaniers puis est acheminé par la suite sous haute pression, ceci dans un réseau de transport scindé en deux parties :

  • Le réseau « grand transport » : Il s’agit d’un ensemble de canalisations à haute pression et de grand diamètre qui joint les points d’interconnexions avec les réseaux voisins, les terminaux méthaniers et les stockages souterrains.
  • Le réseau régional : Ce réseau de transport assure l’acheminement du gaz naturel vers les réseaux de distribution, et vers les plus gros consommateurs industriels.

Il est important de préciser que les stockages souterrains ont été développés afin d’assurer la sécurité d’approvisionnement et de faciliter la gestion du réseau de transport. Et pour promouvoir la libre concurrence, chaque fournisseur de gaz a un droit d’accès aux réseaux de stockage, sur la base de la demande des clients. La distribution du gaz jusqu’aux consommateurs s’effectue à travers les réseaux de distribution lesquels sont gérés par les services publics.

Les subtilités liées au prix du gaz

Plusieurs facteurs influent sur les prix du gaz naturel. Ils peuvent être endogènes ou exogènes, autrement dit, leur origine peut relever du fonctionnement interne du fournisseur de gaz ou des situations indépendantes de sa volonté. Ce second détail rappelle d’ailleurs l’incertitude qui entourait les prix de la flamme bleue en 2016.

Pour ce qui est des facteurs endogènes, il est à retenir globalement que le prix du gaz est dicté par l’ensemble de la chaine, à savoir l’acheminement depuis le pays producteur, le stockage, la commercialisation et le coût de la molécule à l’achat.

Quant aux facteurs exogènes, ils peuvent être nationaux ou internationaux. Dans le premier cas, il apparait qu’au-delà des températures qui impactent la consommation de gaz naturel, ce sont beaucoup plus les évolutions macro-économiques qui sont à la base de la fluctuation des prix. A titre d’exemple, une légère baisse de la croissance nationale peut provoquer un recul de la production industrielle, et dans cette configuration le fournisseur de gaz aura moins de demandes de la part des professionnels.

Dans le second cas, c’est précisément la situation géopolitique mondiale qui influe sur le prix du gaz. Par exemple, lorsqu’un pays producteur connait une instabilité, la disponibilité du gaz naturel est mise à mal, ce qui provoque du coup une hausse des tarifs. Notons enfin que le prix du pétrole a une forte influence sur le prix du gaz, car ce dernier est historiquement annexé sur celui de l’or noir.

https://www.youtube.com/watch?v=e4zLXEgYQA0