La cession d’entreprise consiste à effectuer une transmission de toute la propriété de l’entreprise à une autre à travers une vente ou une fusion entre autres solutions possibles. Le processus de la vente ou de la cession d’une entreprise peut être, complexe long et peut prendre des mois dans certaines situations. Dans tous les cas, le plus important pour les associés ou propriétaires d’une entreprise est de déterminer le moment propice pour la cession afin de réaliser la meilleure affaire de vente.

Pourquoi procéder à une cession d’entreprise ?

En principe, il y a plusieurs motifs qui peuvent pousser les dirigeants à envisager une cession d’entreprise, on peut en citer : les relations entre les associés, le besoin de développement des activités et les situations d’urgence.

  • Les associés : dans ce premier cas, la cession de l’entreprise peut avoir comme principal motif, la relation entre les associés et la résolution de problèmes de l’absence de succession. Il s’agit là de l’une des raisons les plus fréquentes derrière les cas de cession d’entreprise.
  • L’expansion d’activité : lorsqu’il y a un besoin de croissance et un manque de ressources, la solution peut venir de la cession d’une partie de l’entreprise. À ce titre, des investisseurs privés, des investisseurs en capital-risque où des investisseurs providentiels peuvent participer au capital-actions de la société par le biais d’augmentations de capital. Ils peuvent ainsi fournir un financement et contribuer à accroître la valeur de l’entreprise.
  • Les cas d’urgence : lorsque l’entreprise se trouve dans une situation proche de la faillite et avec des capitaux propres négatifs, l’alternative la plus viable est la cession de l’entreprise. Dans ce genre de cas, les associés peuvent se préparer à des offres de rachat peu généreuses.

La cession d’entreprise : en quel moment ?

Le meilleur moment pour mettre en place une cession dépend de plusieurs critères. Il faut tout d’abord, examiner le marché pour pouvoir déterminer la valeur de l’entreprise. Un propriétaire peut pour plusieurs raisons, décider de la cession de son entreprise. Il peut le faire au moment de prendre sa retraite ou bien avant, cela dépend également de ses objectifs. D’autres critères doivent aussi être pris en considération afin de désigner le moment idéal de la mise en œuvre d’une cession d’entreprise. Vous pouvez trouver plus d’informations dans la rubrique business du site Gataka.

Une opportunité s’est présentée :

Pour une petite ou moyenne entreprise en pleine croissance, une opportunité de cession peut se présenter sous forme d’offre de rachat intéressante et dont les dirigeants associés peuvent tirer de bons profits. Une bonne préparation à l’avance peut être bien utile dans ce genre de cas, dans la mesure où cela permet de mieux gérer la valeur estimée de l’entreprise et la cession peut faire de manière plus souple. Il existe d’autres moments qui peuvent représenter une opportunité à saisir comme une fiscalité avantageuse ou lorsque la valeur de la plus-value est importante.

Principe de la cession d’entreprise

La cession d’entreprise peut être réalisée par la vente des parts sociales, d’une partie de l’actif ou par la vente du fonds de commerce. Pour réussir l’opération de cession et de transmission, il faut bien réfléchir à l’avance à certains aspects essentiels. En effet, il faut trouver un repreneur, déterminer la manière de procéder à la cession et surtout, décider du bon moment pour conclure une bonne affaire de cession.

Enfin, les associés doivent se préparer psychiquement pour le moment de la cession et établir un plan d’action en y incluant toutes les étapes requises avant, durant et après la cession de l’entreprise.

Une cession réussie est préparée à l’avance :

Évaluer l’entreprise, valoriser son patrimoine, étudier les offres, négocier les prix, les démarches impliquées lors d’une cession d’entreprise sont nombreuses et peuvent durer plusieurs mois. Pour ne pas manquer le moment opportun pour procéder à la cession, il faut se préparer à l’avance et établir des objectifs à atteindre sur le long terme.

À ce titre, la différence entre bien faire ou improviser se reflétera dans l’évaluation de l’entreprise. De plus, une préparation professionnelle de l’entreprise est l’action la plus rentable pour sa vente.