Entre les parquets contrecollés, les parquets flottants, les parquets massifs et même les parquets stratifiés, il n’est pas toujours évident de s’y repérer pour bien choisir son parquet.

Alors à quoi faut-il penser avant de poser un parquet chez soi ? Sur quels critères essentiels faut-il s’appuyer ?

On vous donne nos 5 trucs et astuces pour une pose réussie et en toute sérénité de votre parquet en Chêne ou en bois exotique de chez Tropical Woods  !

1. Je choisis quelle essence pour mon parquet ?

Tout d’abord réfléchissez si la pièce qui va accueillir du parquet est une pièce à fort trafic ou non. Mais c’est quoi une pièce à fort trafic ? Par fort trafic il s’agit bien sûr d’un couloir ou d’une entrée ou encore d’un salon : eh oui ce sont des pièces qui vont subir beaucoup plus de passages qu’une chambre ou qu’une salle de bain par exemple.

Privilégiez une essence dure comme du Chêne, du Merbau, ou encore du Doussié qui seront beaucoup plus amènes de résister dans le temps et évitez les essences tendres comme le Bouleau et  l’Acajou !

En terme d’essences, vous allez avoir le choix entre une essence européenne ou une essence exotique pour la réalisation de votre parquet : c’est une immense palette de couleurs riches qui s’offre à vous !

2. Parquet massif ou parquet contrecollé ?

Dans l’univers du parquet vous allez distinguer deux catégories :

– le parquet massif, qui se veut composer d’une seule essence de bois afin de réaliser des lames en une seule pièce et donc en une seule épaisseur.

– le parquet contrecollé quant-à lui est réalisé à partir de trois couches : les deux inférieures sont généralement fabriquées avec du Bouleau ou de la fibre de bois, tandis que la couche supérieure dite couche d’usure va être conçue à partir de l’essence de bois que vous aurez choisi.

Si aujourd’hui le parquet flottant se veut excellent en terme de qualité et de longévité et pour un prix qui s’adapte à votre budget, l’indétrônable du parquet et ce depuis plusieurs siècles demeure toujours le parquet massif avec sa durée de vie de plus de cent ans !

3. Dans quel sens faut-il poser les lames de son parquet ?

Pour poser votre parquet et surtout choisir le sens de pose des lames, il y a deux essentiels à savoir :

– vous souhaitez apporter du volume à votre pièce ? veillez à poser perpendiculairement les lames de votre parquet par rapport à la principale fenêtre de la pièce, c’est à dire celle qui va apporter le plus de luminosité à votre intérieur.

– vous empruntez un couloir lorsque vous pénétrez dans votre logement ? Posez alors les lames de votre parquet de façon parallèle au mur le plus long afin de fournir à l’oeil une continuité visuelle de la pièce et donc de l’agrandir.

4. Quel support pour la pose de mon parquet ?

Si vous choisissez de poser un parquet massif vous allez pouvoir effectuer la pose de deux façons :

– une pose clouée sur lambourdes qui est la méthode de pose traditionnelle et ancestrale pour votre parquet

– une pose collée qui va être un peu plus complexe mais qui pourra s’effectuer en posant les lames sur une sous-couche déjà mise en place au préalable comme une moquette collée et très rase ou encore sur un ancien carrelage.

Si vous choisissez de poser un parquet contrecollé vous allez pouvoir effectuer :

– une pose collée donc directement sur un ancien support comme une moquette ou un carrelage, tout comme pour la pose collée du parquet massif.

– une pose flottante, c’est à dire qu’ici les lames vont être assemblées les unes entre elles souvent à l’aide de clipses. Il est obligatoire d’apposer une sous-couche si vous optez pour une pose flottante afin d’obtenir une isolation thermique mais surtout phonique.

5. Chauffage au sol et parquet : est-ce compatible ?

Evidemment qu’il est possible d’avoir un chauffage au  sol avec une pose de parquet, et ce pour le plus grand bonheur de vos pieds lors des saisons froides !

Veillez simplement à utiliser un parquet dont l’épaisseur des lames n’excède pas les 14 mm et à fixer ces dernières au sol avec une pose flottante ou collée.