Caractérisés par leur grande mobilité à travers les territoires à la recherche de pâturage pour leurs troupeaux, les nomades entretiennent une relation particulière avec la nature. Cette spécificité transparaît fortement dans leur artisanat qui demeure leur forme d’expression culturelle privilégiée avec la poésie. Qu’est-ce qui caractérise l’artisanat nomade ? Quelles sont les particularités de cette culture ?

Activités traditionnelles et symboles

Les bijoux ethniques nomades sont le résultat du travail du groupe spécifique des artisans selon les principes et codes culturels caractéristiques des nomades. Ils sont généralement conçus en argent, une matière très prisée par les populations nomades notamment les femmes. Ces créations authentiques se démarquent par leurs formes géométriques qui peuvent être des losanges, des carrés ou encore des rectangles. Ces symboles sont signe de pureté et rappellent la nature dans son immensité. La simplicité et la sobriété en sont les maîtres mots. Le mode de vie nomade transparaît dans chaque création artistique, ce sont en effet des objets qui renvoient au mouvement et à la mobilité. L’artisanat et l’art nomade connaissent beaucoup de difficultés à s’imposer sur le marché international.

Cela pousse même des associations à promouvoir la culture nomade en France. Favoriser l’art nomade, c’est ce que propose Tawaangalpastoralisme.org à travers des conférences sur le pastoralisme et les activités traditionnelles. Les nomades comme les Touaregs et les Peuls participent à la protection de l’environnement grâce à leurs activités traditionnelles.

La fabrication de bijoux ethniques est essentiellement une activité qui se transmet de génération en génération. Elle permet de produire des bracelets, des bagues, des colliers, des boucles d’oreilles et divers pendentifs qui connaissent beaucoup de succès. Chaque bijou raconte une histoire, symbolise un message et une signature selon son fabricant. Ce type d’artisanat constitue une source de revenus non négligeable qu’il faut préserver afin de maintenir les emplois.

Une culture atypique

Les nomades ont un mode de vie axé sur la mobilité. Ils se déplacent la plupart du temps avec leurs troupeaux à la recherche de points d’eau et de pâturage. Ces pasteurs sont en grande partie dans le sahel et répartis sur des territoires comme le Sénégal, le Burkina, le Niger, l’Algérie, le Mali, etc. Ces peuples ont un profond respect pour la nature et leur cheptel. Pour eux, il est hors de question de rester trop longtemps au même endroit au risque d’épuiser les ressources disponibles sur place. Leur migration quasi permanente est donc un moyen de laisser du temps à la nature de se régénérer. L’élevage des bovins étant une pratique séculaire, chaque groupe de nomades se donne comme guide quelqu’un qui maîtrise les points d’eau et les bons pâturages.

Dans leurs déplacements, les nombreuses rencontres effectuées leur ont permis de développer de grandes interactions avec d’autres peuples et d’autres langues. Ils sont donc dans un certain sens des protecteurs de l’environnement, puisqu’ils permettent aux ressources naturelles de se renouveler facilement. Ils s’adaptent notamment à des conditions de vie particulièrement difficiles. Comprendre l’artisanat nomade passe par une meilleure compréhension de leur culture qui se révèle au travers de leurs bijoux ethniques. Culturellement, les nomades sont très différents des autres peuples, notamment en raison de leur respect pour la terre et la mobilité qui les caractérise.